TOTENINSEL.NET >
TOTENINSEL.NET Isle of the death, dedicated to A.Bocklin's Toteninsel TOTENINSEL.NET
Dedicated to A.Bocklin's Isle of the Dead
TOTENINSEL.NET

A.BOCKLIN'S ISLES

GALLERY

     • architecture
     • books
     • comics
     • curiosity
     • dance
     • movies
     • music
     • painting 1/6
     • painting 2/6
     • painting 3/6
     • installation 4/6
     • digital art 5/6
     • digital art 6/6
     • poems
     • theater
     • sculpture

CONTACT

FORUM

NEWS

HOME

TOTENINSEL.NET >

Donelly

JAMES DONELLY

Ami, vois-tu là-bas, sous ce nuage sombre,
cet étrange vaisseau qui s'avance dans l'ombre,
Et qu'un souffle inconnu fait bondir sur les eaux?
d'un vent mystérieux ses voiles semblent pleines!...
et pourtant les zéphirs retiennent leurs haleines:
Dans un calme profond, au loin dorment les flots.

Qu'à-t-il donc à son bord ce vaisseau des ténèbres?
Il porte du tombeau tous les signes funèbres;
un silence de mort sur les ondes le suit.
Seul un glas triste et lent parfois s'y fait pendre
L'humide pesanteur des brumes de la nuit.

Au milieu des rochers de la stérile plage
Gisent des os blanchis, jetés par le naufrage,
Sous les brouillards épais du sombre Labrador.
La lune, en éclairant ces lieux impitoyables,
Découvre avec horreur ces reste lamentables,
que les flots irritée se disputent encore.

C'est là que cette barque en sa course nocturne
Va cueillir en passant la troupe taciturne
Qui semble maintenant à son bord se mouvoir.
Une flamme bleuâtre à demi les éclaire,
Et jamais la rosée, au morne cimetière
Ne tomba sur des fronts plus livide à voir.

C'est à l'Ile-des-Morts qu'un vent fatal les guide,
C'est à l'Ile-des-Morts que s'avance rapide
Cet ombre de vaisseau par des ombres conduit:
des squelettes sont là déroulant à la brise
la siniste voilure; une forme indécise
Debout veille à la poupe, et la barque obéit !

Fuis, ô barque terrible ! ô Barque de mystère !
Fuyez pendant que l'ombre enveloppe la terre.
Fantômes de la nuit, rentrez vite au cercueil,
De peur qu'à votre aspect la jeune et tendre aurore
Ne dépouille son front de l'éclat qui la dore,
Et se cache à jamais sous un voile de deuil.

By Canadian poet J.Donelly, pastiche of Thomas Moore.

PASCAL LECOCQ - webmaster Toteninsel.net

All contents copyrighted 1998-2014 by Pascal Lecocq/Cerulean Blue,Inc.
All rights reserved.

www.pascal-lecocq.com